Hello, Gorgeous

It took me a while to adapt to the idea of style and fashion in California. There's something about camera ready daily makeup, pip toes and jewel colors that my inner Parisian can't get-and doesn't want to get. And there's this new religion, food, with its believers, foodies, who live by set of rules, and I find this a bit disturbing- if not hysterical. I remember a women explaining to my very Bordelais  husband how to choose Bordeaux wines. So when a good friend at work talked about Tami's style blog, I was like "Haho hum ho yes ok". I'm glad I checked it, because I liked it. It's like reading a magazine, but you can comment on the articles, how cool is that?  

Reading Tami I went back a bit to cooking, and to make-up too. I feel less frumpy, after 3 years running after a toddler, I needed that!  From her I learned that my favorite make-up brand was sold in America, and that a fun group I used to listen 10 years ago had made a new album.

A bit of independent fashion, food for taste not for rules...I like it a lot! So much I pestered her until she let me help her to redesign my now beloved Fête à Fête.

Please follow the link to Fête à Fête and enjoy her joie de vivre blog :)

 

Franchement , après un bebe et 6 ans en Californie, la mode ici me sortait un peu par les yeux, et puis de toutes les façons je n'avais pas le temps. Le maquillage façon poupée et les minirobes vert kelly ou jaune citron pale, je ne sais pas pourquoi, ça ne m'attire pas des masses...Surtout portées avec des sandales à hauts talons par des filles qui ne savent pas marcher, bon. Remarquez, on a pire ici, ce sont les foodies, avec des gens qui sont capables de me faire remarquer qu'on ne prend pas de champagne a table, alors que bon c'est même une expression, "diner au champagne", et que moi j'adore ça, et que j'ai le verre a la main, justement...Donc quand un ami du boulot m'a parle du blog de Tami,  Fête à Fête , j'ai fait genre " heu a heu ha ok, je verrais". Heureusement, j'ai été voir, parceque j'ai bien aimé. C'est la même mode et la même nourriture, mais sans le cadre un peu hystérique qui accompagne ce genre de blog d'habitude, et qui me hérisse (na mais imagine, je lis Tambouille, moi). Donc du coup je me suis mise a suivre, et bon, un an après je me maquille plus souvent et je navigue un petit peu mieux dans cette fichue mode Américaine qui me dépasse. Et je recuisine, un peu, la faute a Tambouille et a Tami...

Avec Tami on est devenues amies (vivent les blogs) au point qu'un jour je l'ai tannée pour qu'elle me laisse mettre mon nez dans son code...Vous pouvez aller jeter un oeil, je crois que je n'aurais pas mieux a vous recommander si vous voulez voir a quoi ressemble la vie des filles par ici. Tami est une fan de Paris, laissez-lui un pti mot!

 

(le prochain coup je vous parle de la giraffe, parceque , voyez-vous, la giraffe, c'est un sacre numero)